Vous êtes ici > Feuilletons > Marseille, jazz session > Play it again, Al
Albert Londres
la compil jazz
   Stéphanie Harounyan, aka Albertine II   le 10/05/2012
 
 

Play it again, Al

 

Forcément jazzy et 100% marseillaise, cette compil mélange ancienne et nouvelle génération. Quelques morceaux sont issus des enregistrements tout spécialement réalisés par Albert pour ce feuilleton musical. Warning : ceci ne prétend pas être exhaustif, de nombreux musiciens comme Robert Pettinelli, Olivier Temime ou Vincent Strazzieri mériteraient d’y figurer. Ce qui ne vous empêche pas d’aller les écouter, en vrai cette fois.

**1-Georges Arvanitas Trio - Summertime - Soul Jazz Version
C’est bientôt l’été, rien de tel pour commencer qu’une version soul de Summertime par le trio de Goerges Arvanitas, pianiste marseillais né à Marseille en 1931 et décédé à Paris en 2005.

2-Simples piétons – Live at Sport beach café
L’un des morceaux jouer par le quintette lors de l’enregistrement au Sport Beach café, à l’Escale Borély. Old school totalement assumé, le morceau est un grand standard des années 20 type New Orleans. On ferme les yeux et on imagine la prohibition, les jolis chapeaux et les arrières salles enfumées...

3-Marcel Zanini, au Blackjack de Bandol en 1988
Petite pépite dont seul Internet a le secret... La musique met un peu de temps à commencer mais ça vaut le détour. Marcel Zanini (de son vrai nom Zannini) est l’un des grands précurseurs du jazz à Marseille. Il a commencé à jouer de la clarinette en 1946 dans l’orchestre de Léo Missir. Après une escapade américaine, il s’installe à Paris en 1970 et va se faire remarquer avec un tube, pas vraiment jazz : Tu veux ou tu veux pas. Mon petit monsieur, il faut bien manger...

4-The Jazz Hip Trio – Sheherajazz (1967)
Ce trio marseillais est composé de Roger Luccioni à la contrebasse, Jean-Bernard Eisinger au piano et Daniel Humair à la batterie. Eux représentent plutôt la génération montante des années 50, celle du be bop, honni par l’école traditionnelle... Vexés de se faire tirer la bourre par des jeunes aussi talentueux ?

5-Marion Gauthier quintette – El Ache de Cuba live
Reprise d’un grand classique du genre, Cry me en River, écrite en 1953 par Arthur Hamilton, par un quintette formé pour la soirée. Désolé, le zoom se fait bousculer au milieu du morceau... Rien de grave ,on improvise ici.

6-Jam Session – El Ache de Cuba (mai 2012)
Le boeuf continue dans l’antre du Cours Julien. Extrait d’une impro longue d’un quart d’heure. Des musiciens en ont remplacé d’autres. Christophe Leloil a pris la trompette et le chanteur a le groove dans la peau.

7-Raphaël Imbert – Jazz sur la ville à Marseille (2011)
Imbert, c’est le nom qui revient le plus lorsqu’on évoque jazz et Marseille aujourd’hui. Réputé pour son improvisation hors pair, on l’écoute ici en live à la maison et avec son quartet, lors du festival Jazz sur la ville en 2011.

8-Cesar swing – live aux Dauphins
Trio manouche enregistré au restaurant Les dauphins, sur la corniche Kennedy. A déguster bien frais sur la terrasse entre amis.

9-Sydney Bechet - Petite fleur
Un morceau légendaire pour finir et pour se rappeler que Marseille fut, il y a longtemps, très longtemps, un passage incontournable pour les grands noms du jazz mondial.

Crédit Photo : Tom Marcello/ Licence Creative Commons


 



ALBERT EN RÉSEAU

Sur Flickr
Fil RSS